« Bande dessinée et sport », une nouvelle thématique dans Comicalités

L’équipe de Comicalités a le plaisir de vous annoncer la parution d’une nouvelle thématique : « Bande dessinée et sport : stylisation, émancipation, contestation d’un univers normé ?« .

Dirigée par Sébastien Laffage-Cosnier  et Christian Vivier (Université de Bourgogne-Franche-Comté, EA 4660), cette thématique explore un sujet original, à la frontière entre les études sur la bande dessinée et les sciences du sport, afin d’ouvrir l’exploration des cultures graphiques à de nouveaux domaines scientifiques. La thématique reste ouverte à des propositions ultérieures.

Les études réunies pour Comicalités se concentrent sur la question du rapport à la norme. Comment la bande dessinée représente la norme sportive ? Comment la subvertit-elle pour son propre usage ? Comment l’utilise-t-elle pour proposer une forme de contestation sociale ? C’est à ces questions que vont répondre les différents auteurs à travers leurs propositions :

Sébastien Laffage-Cosnier et Christian Vivier, « Introduction : Quand le 9e art se joue du sport » (présentation de la thématique et synthèse historiographique du domaine)

Christophe Meunier, « Échange de passe et lutte de places dans Max Winson de Jérémie Moreau. Les territoires du sportif dans la bande dessinée. »

Denis Jallat et Yann Descamps, « Aux limites du réel : le terrain vague et la palissade du Bicot de Branner »

Patrick Legros, « Les Pieds Nickelés et la petite reine. Déviance sportive et conflictualités sociales. »

Laurent Grün, Vincent Marie et Michel Thiébaut, « De la violence au sport, du sport à la violence : une approche graphique chez Baru »

Antoine Marsac, « Des sportifs embarqués dans l’aventure en canoë. Narrations visuelles et normes sociales. »

Kilian Mousset et Jean-Nicolas Renaud, « La sportivité des techniques corporelles d’un héros éminemment moderne : Rahan. Le nouvel âge des sports… farouches. »

La publication de la thématique « Bande dessinée et sport » dans Comicalités répond à trois exigences de la revue. Elle encourage la collaboration entre des chercheurs venus de domaines différents. Elle démontre, s’il le fallait, que le champ d’étude de la culture graphique peut venir nourrir les recherches de disciplines en apparence très éloignés, en l’occurrence les sciences du sport. Elle ouvre les études sur la bande dessinée à des perspectives originales, dans son rapport à la société, à la représentation des normes, à la subversion, au(x) corp(s), à la spatialité et la territorialité… Autant de pistes que nous espérons fécondes d’études nouvelles !

Il est ainsi démontré, s’il le fallait, que la bande dessinée sait (et a toujours su) porter un discours sur le réel, sur le contemporain, sur la société dans tous ses aspects. Le travail du chercheur est aussi de décoder toute la diversité de ces discours…

Crédits de l’image d’en-tête (de gauche à droite et de haut en bas) : Théo Calméjane, Jeu décisif, Glénat, 2017 // Guillaume Bouzard, Football Football, saison 1, Dargaud, 2007 // Robin Walter, Prolongations, Editions des Ronds dans l’O, 2014 // Jérémie Moreau, Max Winson, tome 1 : La Tyrannie, Delcourt, 2014 // Barbara Pellerin, Vincent Bailly et Kris, Mon père était boxeur, Futuropolis, 2016 // Pellos, Les Pieds Nickelés au Tour de France, Société Parisienne d’édition, 1956 // André Chéret et Roger Lecureux, Rahan, L’Intégrale tome 3, Editions Lecureux, 2008 // Baru, Jean-Marc Thévenet, Daniel Ledran, Le chemin de l’Amérique, Casterman, 2010 (première édition 1998) // Timothé Le Boucher, Les vestiaires, La boîte à bulles, 2014

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *