Archives par mot-clé : comicalités

Comicalités classée : merci et bonne année

Chers lecteurs,

Le Carnet de Comicalités prendra dans les deux prochaines semaines un repos bien mérité afin d’entamer au mieux l’année 2015 et fêter en beauté la fin de sa troisième année civile d’existence. Née en juillet 2011, Comicalités semble en effet désormais atteindre l’âge de raison : elle est pleinement intégrée dans les réseaux de recherches, ainsi qu’en atteste une récente bonne nouvelle. L’Agence Européenne d’évaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (AERES) vient en effet d’intégrer notre revue au sein des listes qu’elle publie régulièrement. Celles-ci ont vocation à permettre la défense de publications scientifiques de qualité : servant de base à l’évaluation des activités des chercheurs au sein d’instances comme, en France, le Conseil National des Universités, elle garantit aux auteurs d’articles que leurs travaux seront reconnus et valorisés auprès des diverses instances en charge de la production et de la diffusion du savoir. Publier dans l’une de ces revues « classées » possède ainsi une réelle signification, et tel est le cas de Comicalités qui intègre la liste « Arts » consultable ici.

Dans une interview menée par Thierry Lemaire en novembre 2011, je déclarai : « l’enjeu est maintenant de faire reconnaître Comicalités auprès des instances universitaires et d’obtenir les labels que décerne par exemple le CNRS ou l’Agence d’Évaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur ». Cet objectif est désormais atteint, même si nous souhaitons qu’à l’avenir notre revue soit également reconnue dans d’autres listes et par d’autres disciplines (et notamment celle des Sciences de l’Information et de la Communication) dont relèvent nombre des travaux que nous publions. Je me dois de remercier ici l’ensemble des auteurs de la revue qui ont proposé des travaux de qualité dans un domaine où documentation et recherches disponibles sont encore rares, et se sont prêtés de bonnes grâces aux multiples conseils et demandes de réécriture émanant des relecteurs de leurs articles afin d’optimiser leurs travaux.

 LogoComicalitésGrand

Reconnue, Comicalités doit désormais relever de nouveaux défis afin d’assurer son développement et sa pérennité. Le premier d’entre eux consiste à fédérer une collectivité : les Carnets de Comicalités présente une audience constante et importante, en hausse depuis notre agrégation au réseau Culture visuelle, et ont récemment accueilli deux nouveaux auteurs (Julien Baudry et Adrien Génoudet) pour une collaboration que j’espère durable. Mais Comicalités elle-même reste par contre encore très dépendante de son fondateur et rédacteur en chef : nécessaire au moment de sa création, cette structure n’est désormais plus pertinente et il me semble que doit être donnée à d’autres la chance de s’impliquer dans cette publication. La refonte et l’animation du comité de rédaction, son ouverture à d’autres enseignants-chercheurs et l’implication de jeunes docteurs (Sylvain Lesage, Catherine Mao, Anthony Rageul, Julien Falgas, Claire Latxague, Jacques-Erick Piette…) au sein de « thématiques » doit constituer une priorité.

Le second défi consiste à repenser le champ scientifique de notre revue et de son carnet puisque leurs activités excèdent désormais le cadre de la seule « bande dessinée ». Nombre de propositions que nous recevons, et qui nous intéressent, concerne également le jeu vidéo ou le cinéma d’animation : il s’agit de leur faire une place et surtout de tenter de mieux cerner ce qui caractérise au mieux les recherches portant sur ces divers modes d’expression. Ne tentent-elles pas finalement d’explorer les tenants et aboutissants d’une triade formée d’un mode d’expression (le dessin), de communication (le récit) et de diffusion (le média) ? Et notre objectif ne doit-il pas être de traiter d’une culture graphique en nous en interrogeant sur son « industrie », les pratiques culturelles qui lui sont liées ou les créations permettant de révéler les potentialités et mises en relation qu’offre la chose dessinée ?

2015 toute entière ne sera pas trop longue pour répondre à ces questions et je vous souhaite une très bonne année.